Oh oh oh, quelle journée ! Et oui, le mardi pour moi, c’est le premier jour de la semaine. Au boulot, les tentations sont nombreuses…

Petit déjeuner identique à celui de la veille.

pause café de 10h. Là, c’est le drame : anniversaire d’une collègue. Elle ramène quatre galettes des rois (frangipane, brioche aux fruits confis) et le champagne !! Bref, je reste à l’écart, je vois mes collaborateurs fêter dignement l’anniversaire mais moi, je n’ai pas craqué…YES !! J’ai fini mon café et je suis retournée à mon poste. J’étais trop fière de moi mais je sais que c’est parce que mes résolutions sont toutes nouvelles. Le parcours s’annonce difficile et les tentations nombreuses. Il ne faut pas se poser de questions, de se trouver des excuses, non c’est non. Et puis dans 2h, je vais déguster ma bonne salade pleine de couleur et de saveur.

Pour midi, j’ai ma petite salade composée préparée la veille (salade verte, tomate cerise, maïs, carotte rapée, dés d’emmental et 2 saucisses de strasbourg coupées en rondelles + 1 cuillère à café d’huile d’olive). Deux petites pommes pour le dessert et un thé pour clôturer ce repas. 

J’ai repris un thé vers 15h, pour me forcer à boire car j’avais oublié ma bouteille d’eau.

Puis l’heure de rentrer chez soi est arrivée, soit 18h. Le temps d’arriver  il était presque 19h (accident de la route). Je commençais sérieusement à avoir faim. En rentrant j’ai mangé une orange. Problème : mon compagnon a décidé d’entamer un saucisson et là, j’ai craqué. J’ai pris deux tranches. Heureusement pour moi, je ne l’ai pas aimé. Bref, je décide de me lever pour préparer ma soupe au potiron. J’ai été à deux doigts de tout faire foirer et de culpabiliser encore plus. Bien sûr, là je culpabilise mais je me dis que ça aurait pu être pire.

Journée mitigée donc, d’un coté j’arrive à résister et de l’autre je craque chez moi. Je reste tout de même motiver à poursuivre mes efforts.